19 juin 2006

16. coiffé de branches mortes

J'écoute ce soir la bande originale d'amélie Poulain, ce piano si envoutant et si tendre... Je lis 'la nuit du renard' de Higgins clark tout aussi envoutante pourtant beaucoup moins tendre... Mon regard se perd dans le vide, La musique change, désormais mon lecteur me joue 'les plus mauvaises nuits' d'indochine aux paroles si tendres, à la musique si envoutante; 'mais je t'appartiens plus, tu ne m'appartiens plus, on ne se connait plus'... J'ai sommeil, je conclue la soirée par 'Bohemian rhapsody' des Queens. Si tendre, si envoutant... Je n'ai plus sommeil, dormir pour se réveiller demain, passer une journée comme les autres, je ne veux pas. J'ai mangé une glace avec Romain tout à l'heure au mc'do à onze heures, un mc'flurry m&m's. La pluie battante nous a obligé à nous abriter, on s'est assis en plein milieu de la ville comme deux clochards; c'était un bon moment, un autre de ces moments géniaux comme j'en vis tant, dont je ne me rends même pas compte que je les gâche pour une pauvre fille qui ne me mérite pas une seconde. Je me rends malheureux pour quelqu'un qui n'est pas capable de m'accorder d'importance, suis-je bête ? Ma raison me dit que finalement c'est mieux comme ça, qu'elle retourne avec son beauf, qu'elle aille rire pour rien comme d'habitude, ailleurs. Je me suis égaré, comment une seule seconde j'ai pu pensé rester avec une fille comme ça ? Quelqu'un qui ne sait même pas s'interroger, se comprendre, qui ne sait même pas ce qu'elle veut et ce qu'il lui faut, quelqu'un qui ne sait ni avouer ses sentiments ni en avoir pour qui que ce soit autre que son Pierre... Quelqu'un qui surtout n'a pas été capable de me faire tressaillir, bondir, de me dévoiler, de m'apprécier à ma juste valeur. Alors va vivre ta vie sans subterfuges, sans complications, sois heureuse dans ta simplicité, ne te pose pas de questions tu as raison, le simple d'esprit est toujours plus heureux, ne te complique pas la vie mieux vaut choisir le chemin le plus facile. Va, va...


[ en aucun cas tout est de sa faute, non... ]

4 Comments:

Blogger Klr said...

Je te trouve dur...
Je ne connais pas les détails, mais j'ai envie de te dire que dix mois, ça ne s'oublie pas comme ça. Mais en même temps, si une relation ne marche pas une fois,il n'y a pas de raison que ça marche la seconde fois...

Tu sais, l'amour est fait de compromis. Elle n'était peut-être pas la bonne, et ça n'a pas marché; mais ne lui en veux pas. Jusqu'au grand amour, la route est semée d'embûches, mais ça n'enlèvera rien à leur charme. Pense aux bons moments, parce qu'il y en a eu, et essaie d'en faire un joli souvenir, au delà de la rancoeur.
(et je suis bien placée pour savoir que c'est dur, rassure-toi)

Bisous mister jean

12:33 PM  
Blogger Mr Jean said...

Je sais que t'as raison dans ce que tu dis, je sais que je devrai vivre ceci comme une bonne expérience, je pense que je dirai ça dans quelques temps, mais pas encore... bisous klr

3:06 PM  
Blogger Klr said...

C'est tout pareil pour moi... Un jour on sera grands, t'en fais pas ;)

6:09 PM  
Blogger wayuul said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

11:30 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home