11 juillet 2006

Au menu du jour , fraîcheur et connivence. Le mal que je tolère, l'expérience.

J'ai vu mulholland drive, j'en sors fasciné, troublé, un film exceptionnel tout simplement, si on peut avoir l'indélicatesse d'appeller ce chef-d'oeuvre un film, bravo à David lynch mais aussi aux acteurs extraordinaires. J'ai lu Bernard Werber, 'le père de nos pères', le style d'écriture ne me plaît pas particulièrement, à certain moment on sent l'écrivain emporté par le flot de ses propres idées, peut-être est-il trop créatif, en tous cas ses idées sont très intéressantes et très recherchées, on pourrait presque y croire. Je lis 'Si cétait vrai' de Marc lévy, et je trouve époustouflant la façon dont il exploite l'intime personnalité de l'individu, c'est un génie, quelle imagination!
Je m'épanouis donc intellectuelement au rythme paisible des vacances, j'ai obtenu un 15 à mon écrit du Bac de français, un peu déçu je dois l'avouer. (11 à l'oral, je suis un pied :p)
Je vis et rencontre beaucoup de personnes, tout va très vite en ce moment, peut-être trop vite parfois. Je me sens évoluer intérieurement, extérieurement je me refroidis quelque peu, j'ai du mal à communiquer mais ce n'est certainement qu'une phase de transition, dûe peut-être à ma déception précédente qui s'averrera bientôt une solution à tous ces problèmes. On ne peut sortir d'une expérience nouvelle qu'enrichit, même si elle a pu être décevante. Et je suis intimement convaincu qu'on apprend toujours plus en cotoyant des gens différents différement, en observant leur tempérament... Décripter les gens c'est quelque chose qui me plaît. Et force est de constater, je dois me l'avouer, que l'univers de chacun est impénétrable, mais tenter de le comprendre procure déjà une clairvoyance et une sagesse qui chatouille malicieusement la divinité.

1 Comments:

Anonymous loui$e said...

t'es deux dernières phrases me plaise!!!

8:30 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home