28 septembre 2006

Moemnun calice- Ludovic ( épisode I )

Il y avait du sang sur les barreaux.
Dans sa geôle, l'homme détravé était nu, squelettique, il était marqué par des hématomes et des saignements sur son dos. Fatigué, extenué, il s'était laissé tomber sur le matelas croupis; comme un gisant écroué. Ses accés de rage le détruisaient, dans ces moments-là, il se sentait partir dans une furie telle, qu'il ne contrôlait plus rien.
Cela avait commencé il y a 12 ans, il avait alors 23 ans. Après cet accident de voiture où un soir d'avril, l'alcool de la jeunesse dans le sang, il avait pris le volant. Ce soir-là toute son histoire s'etait jouée; c'est ce soir-là qu'il est devenu l'être qu'il est maintenant, un être de sang, la chair de ses sentiments à vif. Il avait renversé une fillette, celle-ci avait brisé son pare-brise vétuste. des morceaux de chair, des viscères s'étaient dispersés dans sa voiture, le choc avait été prompt et violent. Son faciès, autrefois beau et juvénile, fut défiguré par le visage si pur de la fillette qui s'était écrasé sur lui. Son reflet n'était plus qu'un abominable souvenir qui le persecutait. Après l'accident, il était devenu très susceptible, il s'énervait pour un rien. Son calvaire allait crescendo et plus il vieillissait plus le cauchemar prenait ses marques, il ne vivait plus que pour se fuir lui-même. Comme un scyzophrène, il n'avait plus de vie que dans son inconscient.
ce jour-là, à l'apogée de son cauchemar il s'était jeté contre les barreaux après que le gardien lui eût refusé un doigt. Oui, il avait ses caprices, et là, cannibalisé par son mal, il avait eu faim.

3 Comments:

Anonymous Mimi said...

Je trouve Ça bien ecris et on peut ressentir sont malheur et c'est remord.. Moi je trouve!

9:21 PM  
Anonymous loui$e said...

J'aime bien le début.

4:21 PM  
Anonymous loui$e said...

Hé Jean! J'attend la suite!!

7:23 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home