11 septembre 2006

Peut-on critiquer la démocratie ?

Entre légimité de la démocratie et application effective .

*******

A-t'on la possibilité, le droit même, de critiquer ce qui a longtemps semblé être le mode de gouvernement d'un état, le plus efficace. Peut-on remettre en cause la légitimité de la démocratie quand elle semble être le système qui donne le plus de pouvoir au peuple. Dans son principe, la démocratie, 'la parole au peuple' est assurément le seul modèle qui prend en compte les intérêts de tous. En opposition à celle-ci, on trouve des régimes où la force de domination est donnée à une seule ou quelques personnes, prétendant au nom de quoi que ce soit qu'il peuvent commander les autres. Ces régimes suppriment toutes libertés et son sans conteste illégitime.
Alors lorsque l'on compare la démocratie à n'importe quel autre système politique existant, on ne peut que lui accorder son entière légitimité.

*******

Cependant, la démocratie n'apporte pas toujours une solution aux problèmes du peuple, il arrive même que certains de ces problèmes soient crées par le système lui même. En effet comment peut-on dire 'la parole au peuple' quand celui-ci ne donne sa parole que très rarement, et quand on se rend compte que la vie politique désinteresse totalement une grande majorité des concernés.
Il y a une infinité d'avis, d'opinion différents, chacun ayant sa propre façon de voir les choses ainsi que son propre avis sur ce qui est bon pour lui ou non. Alors comment un représentant pourrait satisfaire tous ces points de vues divergents ? Surtout qu'un représentant étant avant tout un être humain, capable donc de ne pas respecter ses engagements, et même d'agir sans passer nécessairement par l'avis du peuple. Entre gouvernés et gouvernants, il n'existe finalement que très peu de liens.

On peut donc remettre en question l'efficacité réelle d'une démocratie, entre théorie et application, il n'y a plus que la moitié d'un gouffre à franchir pour que la démocratie soit réellement efficiente.




Voilà le sujet de philosophie que j'ai à faire pour dans trois semaines, j'ai déjà quelques idées comme vous le voyez, mais c'est vrai que je me sens déconcerné par cette vie politique, je suis donc moi aussi l'une des causes qui font que la démocratie ne fonctionne pas comme elle le devrait. Donnez-moi vos idées n'hésitez pas.



Une phrase empruntée au net : Comment pourrait-on critiquer légitimement ce qui fonde toute légitimité ? On trouve décidément des merveilles sur le net, en plein dedans.


Et une phrase de Rousseau définissant la démocratie :
Une peuple libre obéit, mais il ne sert pas; il obéit aux lois, mais il n'obéit qu'aux lois; et c'est par la force des lois qu'il n'obéit pas aux hommes

9 Comments:

Anonymous Dhalia said...

.....
Je retourne à la spé maths, c'est moins compliqué....

Sinon, bon courage pour ta dissert', parce que j'ai vraiment aucune idée pour t'aider....


bye.

7:51 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il n'y a que les gens qui vivent en démocratie qui se posent ce genre de question,il faudrait en parler à ceux qui vivent sous une dictature . Bien sur ce n'est pas la panacée, mais la démocratie justement permet la critique ,ce que ne permet pas la dictature.

PS: ne pas mettre la 1ère phrase dans ton devoir,celà peut ne plaire au prof.

10:32 AM  
Anonymous Bibi le choudoumite said...

Lol, en pleine recherche d'idées pour faire la dissert de philo, je tombe sur qui ?
Bon, bonne chance...

3:35 PM  
Anonymous Cerberus said...

tu te rend compte que t'as écrit ça le 11 septembre, jour où il y a cinq ans de celà, la démocratie a été bafouée....

Chacun son point de vue....je trouve plutôt que des gens sont morts pour une cause qu'ils ne partageaient...et si c'était eux, les vrais martyrs....?

7:33 PM  
Anonymous Anonyme said...

je te dit bonne chance car moi aussi je doit faire ce sujet et je trouve cela assez difficile hehe

2:39 PM  
Anonymous Anonyme said...

I LOVE DEMOCRACY

2:56 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'ai le meme sujet à traiter en ce moment. Je te conseille La République de Platon, ainsi que l'encyclopedia universalis aux chapitres démocratie et liberté, ainsi que Le Contrat social de Rousseau, et encore bien d'autres. Je voulais reprendre ce que tu disais à propos des gens qui ne se sentent pas concernés par la politique et qui ne donnent pas leur avis. Ce n'est en rien un echec du systeme démocratique. Le systeme ne change pas l'homme, il ne fait que lui donner des possibilitées et des libertés. Et en tant que liberté, qui est la valeur fondamentale de la démocratie, il peut, ou non, choisir de donner son avis. Pour le représentant, on estime que le bien qu'il veut pout lui il le veut pour tous. C'est le principe de l'universalité : qui passe par moi et pour tous. Après c'est un engagement de sa part, que les citoyens reconnaissent s'ils l'élisent. On n'est libres qu'en tant que nous obéissons à une loi que nous avons choisis. C'est à la majorité qu'elle est choisie puisqu'il y aura tjs des récitents elle ne peut etre choisie à l'unanimité, cependant, la minorité conserve sa liberté d'expression et de parole.

Voila quelques idées, bon courage.

3:19 PM  
Anonymous Anonyme said...

et alors ca donnait quoi cette dissert' de l'année dernière ans? parce que maintenant c'est moi qui m'y colle en deuxième année de prepa!! et c'est pas de la tarte !! ^^

1:21 PM  
Anonymous Anonyme said...

besoin de verifier:)

6:35 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home